Auteur des archives | jennyalice

À propos de jennyalice

MONKIEF: The Kiefer Sutherland Fan Site – Monkief is a nonprofit fansite about a world-renowned actor KIEFER SUTHERLAND / MONKIEF : Le Site des Fans de Kiefer Sutherland - Monkief est un site de fans, à but non lucratif, sur l’acteur de renommée internationale KIEFER SUTHERLAND.

Kiefer Sutherland à l’aéroport d’Atlanta

26 septembre 2011

4 Commentaires

25 septembre 2011

Kiefer Sutherland à l'aéroport d'Atlanta dans B5/NEWS 2011 842818aeroportatlanta25septembre2011

My dad just saw Jack Bauer at the airport after dropping me off… 

Interview de Kiefer Sutherland au journal anglais « The Telegraph ». Il y parle du film 24, de l’apocalypse et du jour où il a découvert les films de son père…

25 septembre 2011

3 Commentaires

25 septembre 2011

Kiefer Sutherland talks about bringing his hit TV series – and the apocalypse – to the big screen, and the day he saw his father on film

The telegraph (original version)

L’énorme succès de la série TV dramatique Américaine, 24, a permis a Kiefer d’être un des acteurs les mieux payés à la télévision.

Depuis que la série a pris fin, Sutherland s’est considérablement éloigné de son rôle d’agent du contre terrorisme Jack Bauer. Tout d’abord avec le rôle d’un principal de collège dans la pièce That Championship Season d’Arthur Miller joué à Broadway ; et maintenant dans le très beau film du provocateur Dannois Lars Von trier

Ce n’est rien de dévoiler que dans le film, une planète fictive Melancholia est sur le point d’entrer en collision avec la terre. Kiefer Sutherland est entouré de Charlotte Gainsbourg et Kirsten Dunst, il joue un patriarche qui est dans le contrôle et qui refuse de faire face à l’inévitable : la fin du monde.

Le film présenté au Festival de Cannes en mai a été favori pour remporter la Palme d’Or, jusqu’à ce que Lars Von Trier plaisante lors d’une conférence de presse en disant qu’il comprenait Hitler. Le réalisateur a été renvoyé du Festival et c’est Kirsten Dunst qui a remporté le prix d’interprétation pour sa performance.

Interview de Kiefer Sutherland au journal anglais

 Kirsten Dunst et Kiefer – Tiff 2011

Elaine Lipworth : Qu’est-ce que vous pensez des remarques choquantes de Lars von Trier à Cannes?

Kiefer Sutherland : je n’étais pas à Cannes, mais je comprends que la question initiale à Lars était sur comment il se sentait quand il a découvert que son patrimoine était l’allemand et non le danois. Je me sentais mal pour lui parce que je sais comment il se sentait mal, et je sais que les commentaires qu’il a fait faisaient partie d’un genre pour être spirituel, plutôt que dire ce qu’il croyait vraiment.

EL : Alors vous pourriez travailler à nouveau avec lui?

KS : Sans aucune hésitation. Je pense que Lars est un très grand cinéaste. Je pense aussi qu’il est une des personnes les plus compliqués que j’ai jamais connus.

EL : Comment voyez-vous votre personnage dans Melancholia?

KS : C’est un homme qui est habitué à être sous contrôle. Il croit être en mesure de contrôler son environnement et l’idée qu’il ne serait plus capable de faire cela est inimaginable pour lui. Il regarde cette planète, Melancholia, qui se rapproche de plus en plus de la Terre et il croit vraiment que cela ne va pas l’affecter lui et sa famille.

EL : Melancholia est sur la fin du monde. Est-ce que ce thème vous a affecté?

KS : bien, une de mes filles était une enfant nerveuse quand elle était jeune et pensait souvent à des choses comme ça. Elle était anxieuse à l’idée que le ciel nous tombe dessus ou que la planète explose et cela brise le cœur de voir quelqu’un appréhender de telles choses sur lesquelles il n’y a aucun contrôle. Le film a vraiment résonné en moi en tant que parent.

EL : Comment pensez-vous que vous réagiriez si la fin de la civilisation était proche? Voulez-vous être plus fort que votre personnage?

KS : j’y pense souvent quand je suis dans un avion. Si l’avion descend comment pourrais-je y faire face? Crierais-je, l’accepterais-je juste, essayerai-je d’en faire quelque chose ? Ça change à chaque fois que j’y pense. Mais j’ai l’espoir que je serais capable de laisser aller. Je pense qu’il ya quelque chose de vraiment beau dans le fait d’être capable d’accepter son destin qu’il soit positif ou négatif.

EL : Dans quelle mesure vos gènes agissent? J’ai interviewé votre père, Donald, il ya quelques années et il m’a dit que vous êtes un acteur bien meilleur que lui a jamais été.

KS : Eh bien c’est très gentil de sa part, il est mon père, il va s’occuper de moi autant qu’il le peut [rires]. Mais ce n’est tout simplement pas vrai!

EL : Saviez-vous enfant que votre père était un acteur célèbre?

KS : j’ai grandi au Canada avec ma mère [Shirley Douglas] qui était une très grande actrice de théâtre, et je ne connaissais pas le travail de mon père.

Je n’étais pas assez vieux pour voir la plupart de ses films au cinéma et il n’y avait pas de VHS ou DVD à ce moment là. Quand j’ai eu 18 ans, il y avait des magnétoscopes et je me souviens être resté à la maison d’un vieil ami de famille qui avait beaucoup de films de mon père sur bande. Tout un après-midi et le soir j’ai regardé Don’t Look Now, Kelly’s Heroes, M*A*S*H, 1900 et puis le lendemain, j’ai regardé Casanova.

Je me souviens juste m’être senti horrifié car jusqu’à ce moment-là je n’avais jamais réalisé qu’il était l’un des acteurs les plus fantastiques de la langue anglaise. Je me suis senti embarrassé comme un fils ne connaissant pas son père.

EL : Où en est-on de l’adaptation de 24 heures chrono au cinéma ?

KS : Nous avons presque fini le script. Ce qui a été très difficile. Nous avions 24 heures pour développer l’histoire dans la série, et maintenant condenser tout ça dans un film de 2 heures ça a été un réel changement pour nous.

Au départ, on a vu trop gros, on voulait mettre trop de chose dedans, puis on s’est détendu, et alors nous avons trouvé comment raconter l’histoire. Donc oui, on veut faire ce film.

EL : Aviez-vous la moindre idée au début de la série, sur le fait qu’elle allait captiver le public dans le monde entier ?

KS : Elle est diffusée dans le monde entier, et c’est génial de faire partie d’un projet qui a transcendé les langues et les cultures pendant une si longue période. Je n’ai jamais eu un si large public, c’était absolument excitant de travailler dans cette série.

Mais ça a changé aussi les choses pour moi. 24 m’a donné confiance en moi, et pour cette simple raison, j’ai une dette envers 24 et l’expérience qu’elle m’a donnée.

EL : Vous aimez toujours travailler à la TV autant que faire des films ?

KS : j’aime faire de la TV, ce qu’il y a de mieux actuellement est à la TV, c’est là que ça se passe. Aussi longtemps qu’un script m’intéresse, je me  fiche de l’endroit où ça se fait.

Dans une interview au journal anglais The Telegraph, Kiefer précise pourquoi le film « 24″ tarde tant à venir….

25 septembre 2011

1 Commentaire

24 septembre 2011

The Telegraph (original version)

Où en est-on de l’adaptation de 24 heures chrono au cinéma ?

Kiefer : Nous avons presque fini le script (close to having a finished script). Ce qui a été très difficile. Nous avions 24 heures pour développer l’histoire dans la série, et maintenant condenser tout ça dans un film de 2 heures ça a été un réel changement pour nous.

Au départ, on a vu trop gros, on voulait mettre trop de chose dedans, puis on s’est détendu, et alors nous avons trouvé comment raconter l’histoire. Donc oui, on veut faire ce film.

Aviez vous la moindre idée au début de la série, sur le fait qu’elle allait captiver le public dans le monde entier ?

Kiefer : Elle est diffusée dans le monde entier, et c’est génial de faire partie d’un projet qui a transcendé les langues et les cultures pendant une si longue période. Je n’ai jamais eu un si large public, c’était absolument excitant de travailler dans cette série.

Mais ça a changé aussi les choses pour moi. 24 m’a donné confiance en moi, et pour cette simple raison, j’ai une dette envers 24 et l’expérience qu’elle m’a donnée.

Vous aimez toujours travailler à la TV autant que faire des films ?

Kiefer : j’aime faire de la TV, ce qu’il y a de mieux actuellement est à la TV, c’est là que ça se passe. Aussi longtemps qu’un script m’intéresse, je me  fiche de l’endroit où ça se fait.

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/Jack-Bauer-24-36841_1024_768-1.jpg

Source : 24heureschronohommage

Kiefer Sutherland en soirée…

25 septembre 2011

5 Commentaires

24 septembre 2011- Atlanta

Kiefer Sutherland en soirée... dans B5/NEWS 2011 366285kiefer24sept2011

Jack Bauer and drinks top night @trickywhitty (yfrog)

1...358359360361362...775

balade en terre du mileu |
coconutsland |
laubedufantastique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | kelhorreur
| sslstreaming
| celine fait son cinema