Archive | → 04-The Confession (Web-serie) Flux RSS de cette section

À propos de Monkief

The Kiefer Sutherland Fan Site – Monkief is a nonprofit fansite about a world-renowned actor KIEFER SUTHERLAND / Le Site des Fans de Kiefer Sutherland - Monkief est un site de fans, à but non lucratif, sur l’acteur de renommée internationale KIEFER SUTHERLAND.

Jack Bauer (24) se confesse… Le DVD de la web-série The Confession sort en France

9 juillet 2012

Commentaires fermés

Jack Bauer (24) se confesse... Le DVD de la web-série The Confession sort en France dans → 04-The Confession (Web-serie) 725466modarticle383939064fa028bedc569Kiefer Sutherland, tueur à gages ? Pour les besoins de la Web série The Confession, la star de 24 Heures chrono endosse le rôle du méchant et tente de trouver l’absolution dans un confessionnal.

5999941736297 dans → 04-The Confession (Web-serie)

Kiefer Sutherland : « C’est la première fois de ma carrière que je participe à un projet de l’idée au produit fini. Mon intérêt ? Le défi de raconter une histoire divisée en épisodes de cinq minutes ». En effet, cette mini série conçue pour Internet débarque en France directement en DVD. En attendant le retour de Jack Bauer, au cinéma, d’ici à 2013. lefigaro.fr

http://www.dailymotion.com/video/xgwn77

Synopsis :

The Confession est une histoire de rédemption et une exploration du bien et du mal avec un tueur à gages (Kiefer Sutherland) et un prêtre (John Hurt). L’histoire commence la veille de Noël, lorsque le tueur entre dans une église pour confesser ses péchés au prêtre.

Grâce à une série de flashbacks, le voyage du Confesseur est révélée – portant sur ce qui l’a amené à ce moment et conduisant l’auditoire à la fin où les chances de rédemption de l’homme sont en balance. Alors qu’au premier abord le Confesseur semble être malfaisant, une machine à tuer de sang-froid et le prêtre l’arbitre ultime du bien… au fur et à mesure que la série se développe, il devient clair que les deux personnages sont beaucoup plus compliqué que l’on pouvait se douter.

491774315827theconfessionbymonkief

Le projet, initié et produit par Kiefer Sutherland mais écrit et mis en scène par Brad Mirman (toutefois épaulé par l’acteur), fut pensé et monté pour le web. D’où ce format attractif et non moins exigeant. Car si une série classique a le loisir de prendre son temps, ne serait-ce pour installer et nous présenter son petit univers, The confession, de par l’ambition de son heure de programme, se devait de trouver immédiatement son rythme (dix épisodes d’approximativement cinq/huit minutes).

Pari réussi. Puisque le DVD nous permet de visionner l’ensemble des épisodes d’une seule traite (dans les conditions d’un film de cinéma, donc), nous pouvons constater que ce huit clos qui s’offre des échappés pour éclairer son récit nous tient en haleine.

Il y a tout d’abord deux comédiens. Avec d’un côté Kiefer Sutherland, incarnation de ce tueur à gages venu interroger le prêtre d’une petite paroisse new-yorkaise, et de l’autre John Hurt, lui dans la peau de cet homme à soutane qui doit composer avec ce « client » autoritaire.

Aux échanges dans le confessionnal entre les deux hommes, où sont débattus les limites qui séparent le bien et le mal, dieu, le libre-arbitre et plus globalement de la condition humaine, nous sont dévoilés les actes dont s’est rendu responsable notre tueur. Tant de matières qui sert au personnage à alimenter sa thèse que forcer le prêtre à aller au-delà de ses simples conceptions morales. 

Le temps étant précieux (de par son concept), la série étend une dramatisation qui va crescendo, laquelle, menée tel un suspense, va au rythme des confessions du tueur avant que le prêtre, pousser dans ses retranchements, ne le rejoigne sur ce terrain qui se fera bientôt personnel.

Efficace tout en étant aéré, le « film » s’appui sur ces comédiens, remarquables, un scénario qui ne fait certes pas dans l’original mais maintient, au même titre que la mise en scène, l’attention, et un montage qui exploite de façon remarquable la contrainte du format imposé.

The confession vient nous démontrer que peu importe ce qui peu nous être raconté, prévaudra toujours la manière avec laquelle cela sera entrepris. Son format le pousse à aller à l’essentiel et ne garder, quelque part, que ce que nous aurions envie de voir dans un film.

nirvadvd.com 

673503vlcsnap2011020512h04m12s60 928422vlcsnap2011020512h04m50s179

Le DVD :

« The Confession » est disponible depuis le 26 juin dernier en DVD & Blu-Ray  

La voix française est assurée par Patrick Bethune, la voix française de Jack Bauer.

Les bonus du DVD : un making-of « Les coulisses du tournage » de 33 minutes et des modules courts, avec une bande son reprenant des morceaux des artistes de Ironworks (Rocco DeLucca, Billy Boy on Poison, Jim Stapley, Jude Cole, Honey Honey…)

 

12345...48

balade en terre du mileu |
coconutsland |
laubedufantastique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | kelhorreur
| sslstreaming
| celine fait son cinema